Actus Parkeon, achat en cours de la société suédoise Cale

Parkeon, achat en cours de la société suédoise Cale

Le fabricant d’horodateurs Parkeon, premier employeur industriel de Besançon avec 450 salariés, annonce l’achat en cours de la société suédoise Cale. Son objectif : devenir leader mondial de la mobilité intelligente.

L’opération se traduira par l’apport des actions familiales de la société Cale au capital du futur groupe. « C’est bien nous qui prenons le contrôle mais il ne s’agit pas d’une acquisition agressive », souligne Bertrand Barthélemy, le PDG de Parkeon. « Cale avait la volonté de nous rejoindre car nous partageons la même stratégie et la même culture. »

L’actionnariat de Parkeon, marque dont le siège se situe à Paris et le principal centre de production à Besançon, est détenu par le fonds d’investissement français Astorg. L’entreprise, leader mondial des solutions de stationnement de surface, avait réalisé un chiffre d’affaires de 220 M€ environ à fin juin dernier quand Cale, évoluant sur le même segment, affichait 70 M€.

Les implantations des deux sociétés sont très complémentaires : Parkeon dispose d’une position forte en Europe et dans les pays émergents, Cale est très présent en Scandinavie et en Amérique du nord : « Ce sont des pièces de puzzle qui s’imbriquent bien », commente Bertrand Barthélemy. « Nous allons pouvoir croiser les données et les offres de service, additionner les clients, mobiliser davantage d’ingénieurs commerciaux pour se déployer sur les pays émergents. » Avec un objectif assigné sur le marché cible des collectivités urbaines : « Nous voulons être le leader mondial de la mobilité dans la ville intelligente. »

À travers le rapprochement des deux entités, c’est un pool de 500 ingénieurs qui va plancher sur le développement des systèmes, objets et applications connectés « visant à créer des villes plus agréables, moins polluées, plus sûres ». Comme à Sacramento, en Californie, un simple exemple que cite le président de Parkeon : « On y a trouvé la solution pour gérer le stationnement autour du stade. Depuis, il n’y a plus de bouchon les soirs de matches. »

« Ensemble, nous allons accélérer la transformation de notre offre afin de la rendre de plus en plus digitale », partage Anton Kaya. directeur général de Cale. « Les conséquences ne pourront être que positives pour le site de Besançon» assure Bertrand Barthélemy.

Au lendemain de la vente, qui devrait être finalisée début janvier 2018 après consultation du comité d’entreprise de Parkeon, chaque marque conservera son identité. Un gage de continuité auprès de la clientèle : « Environ 5 000 villes, dans plus de 70 pays, comptent sur la fiabilité des systèmes de solutions et de services de paiement proposés par Parkeon et Cale. »

Source ; Est Républicain

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.