Actus La Croatie veut passer à l’euro

La Croatie veut passer à l’euro

Après avoir rejoint l’Union européenne comme 28e Etat membre en 2013, la Croatie fait un pas de plus dans l’intégration : elle espère pouvoir satisfaire aux « critères de convergence » et notamment réduire sa dette publique (80% du PIB). Elle serait le 20e Etat à rejoindre la monnaie unique.

Devenue le 28e pays membre de l’Union européenne le 30 juin 2013, dix ans après sa demande d’adhésion, la Croatie fait un pas de plus dans l’intégration européenne : elle espère pouvoir passer à l’euro dans un délai de sept à huit ans, c’est-à-dire à l’horizon 2024-2025

L’adhésion à l’euro est un processus complexe et long. Le dernier pays à avoir intégré l’Eurozone est la Lituanie, le 1er janvier 2015. C’était le 19e Etat passant à l’euro fiduciaire, à l’issue d’un parcours semé d’embûches entamé en mai 2004 avec l’adhésion à l’UE , puis en juillet de la même année, la participation au Mécanisme de taux de change européen ou MCE-2.

En Croatie, le gouvernement de centre droit, au pouvoir depuis un an, souhaite intégrer ce Mécanisme de change européen (MCE-2) dans les trois ans qui viennent, c’est-à-dire avant que le pays prenne la présidence de l’Union européenne, en 2020.

Les Etats de l’UE qui n’ont pas encore adopté la monnaie unique doivent observer une période de deux ans au sein du MCE-2, mécanisme qui vise à établir la stabilité de la monnaie du nouvel entrant avant qu’il accède à la zone euro.

La banque centrale croate intervient sur le marché local des changes afin d’assurer une stabilité de la kuna dans une fourchette de parité face à l’euro comprise entre 7,3 et 7,7.

Le principal défi du gouvernement croate pour parvenir à intégrer la zone euro est de réduire sa dette publique qui dépasse légèrement les 80% du produit intérieur brut

Source : La Tribune

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.