Actus Evolution du droit salarial à marche forcée au Qatar

Evolution du droit salarial à marche forcée au Qatar

Dans l’optique de l’organisation de la Coupe du Monde de football au Qatar en 2022, l’Organisation Mondiale du Travail (ILO), d’importants changements sur le statut de salarié dans le Royaume.

Les salariés sont soumis historiquement au système du « kafala », un système de parrainage très strict qui se traduit par l’obligation faite au salarié de demander l’autorisation à son employeur de changer d’employeur ou de quitter le pays. Le nombre de travailleurs immigrés est supérieur à 2 millions, la plupart en provenance de pays asiatiques comme le Sri Lanka.

Les derniers accords qui ont été signés mais pas encore appliqués mais qui devraient l’être sous la contrainte prévoient :

  • l’instauration d’un salaire minimum quelle que soit la provenance des travailleurs,
  • la fin de la « kefala »,
  • les documents d’identification (travail) seront émis par l’Etat et non plus par l’employeur,
  • une autorité centralisera les contrats de travail pour qu’ils ne puissent plus être modifiés par un ajout quelconque entretemps et aient une valeur officielle.

Source BBC

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.