Actus L’industrie de l’internet des objets, c’est au SIdO à Lyon, les 5 et 6 avril

L’industrie de l’internet des objets, c’est au SIdO à Lyon, les 5 et 6 avril

Stephanie Gibert et Paola JessonC’est à une vitesse supersonique que s’étendent les découvertes sur l’internet des objets et leurs applications. La French Tech, les start-up, mises à l’honneur de partout, séduisent les investisseurs et nous invitent à entrer dans cet univers virtuel qui va devenir très rapidement notre quotidien.

Le changement pour devenir une entreprise numérique commence par les ressources existantes de votre secteur d’activité, les données qu’elles produisent, vos outils de business intelligence pour obtenir des informations détaillées sur les besoins de vos clients par exemple et répondre plus facilement à leurs attentes, de modifier les activités de production, d’améliorer vos performances. Les questions sont urgentes car l’Internet des Objets n’a rien d’une une tendance futuriste.  Le marché des objets connectés est promis à une forte croissance dans les années à venir, notamment dans les secteurs du transport et de la santé.

Au SIDO, le grand showroom de l’IoT, « vous comprendrez tout sur la méthode de la réussite » affirment Stéphanie Gibert et Paola Jesson (en photo), les deux fondatrices de l’événement qui depuis
3 ans connaît un succès toujours grandissant, car il s’agit de comprendre comment mener efficacement sa transformation IoT. Contrôles à distance, optimisation des temps réels de performance, 2 jours pour imaginer les usages de demain et pouvoir ré-inventer son business model, notamment dans les secteurs porteurs que sont santé, industrie, transport et logistique, énergie, vie quotidienne. Les portes sont ouvertes à tous les publics, tant les industriels que les acteurs du numérique, les chercheurs, les investisseurs, tous s’y retrouvent. Vous ne pourrez qu’apprendre et réagir en rencontrant les 250 exposants et en participant à des dizaines de conférences qui explorent cette année deux nouvelles thématiques : l’intelligence artificielle et la sécurité qui s’imposent comme les grandes tendances 2017.

En effet combiner l’IoT et l’intelligence artificielle, c’est avancer pour rendre  les objets connectés véritablement intelligents grâce aux progrès de la synthèse vocale, de la vision par ordinateur, du calcul dans le cloud, l’avènement de la 5G dans les communications mobiles. Le marché des « new edges », entendez par là ces microprocesseurs qu’on trouve dans les robots, les drones, les sondes intelligentes qui prennent de décisions, se connectent entre eux et vont créer un marché pour des objets boostés en intelligence artificielle dont on peut imaginer qu’il s’élèvera à plusieurs milliard de dollars. Les exemples que nous connaissons dans notre environnement sont par exemple les véhicules autonomes et les drones, capables de prendre des décisions…mais n’oublions pas que ces merveilleux objets sont difficiles à programmer, ce qui explique l’échec partiel de la domotique. Mais l’intelligence artificielle , associée à la reconnaissance vocale ou gestuelle, va au moins permettre d’apprendre au fur et à mesure une première approche des comportements à adopter pour traduire en actions simples, celles qui conviendront à l’ensemble de l’environnement de chacun. Ce n’est pas par hasard que Google a mis en Opensource, Tensorflow qui est un des principaux moteurs d’apprentissage de Google Now…Pour entrer dans les détails de ce sujet et savoir si et comment les adapter à ses besoins, suivre au SIDO, la Plénière sur l’intelligence artificielle, du mercredi 5 avril à 18h.

Autre enjeu très fort, la sécurité

La multiplication des attaques sur les objets connectés, même sur les ampoules connectées inquiète même les grandes entreprises qui ne savent pas comment protéger ces objets qui sont une cible de choix pour les pirates. Parmi les objets piratés, on cite entre autres, les cameras de surveillance, des lecteurs DVD, et même des babyphones dont le contrôle a été pris sans que leurs propriétaires s’en aperçoivent…AT&T annonce avoir détecté une augmentation des attaques sur les objets connectés de plus de 3 000 % sur les trois dernières années, si bien qu’on assiste à la création de IoT Cybersecurity Alliance, un nouveau consortium dédié à la sécurité de l’internet des objets, mais la mise en œuvre des réglementations est difficile. Pour toute information sur les bonnes pratiques, s’adresser à l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information.

Cet article est paru dans le N°239 du magazine Classe Export :

Magazine mars-avril 2017 - 239
Version en ligne + papier envoi France métropolitaine. Etranger : Ecrire à magazine@classe-export.com

[wp_eStore_cart_fancy1_when_not_empty

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.